Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humour

  • Les rois mages

    epiphanie,crêche,rois mages,galette 

    Les rois mages

     

     

    A la Saint Sylvestre, j’achète  du pain. Sur le comptoir du boulanger, s’étalent  déjà les galettes  des rois. Melchior, Balthazar et Gaspard  sont pressés cette année d’arriver à Bethléem. Sans doute pour apporter au petit prince de la paix  la bonne nouvelle de  la libération de prisonniers palestiniens .

    Curieux, je  demande  au boulanger s’il met  parfois de vraies fèves dans les galettes. Il n’a pas compris la question, visiblement,mon boulanger ne sait pas  ce qu’est une fève .C’est un quadra …. Un gamin ! Tirer les rois , couronner  celui ou celle qui trouve   dans sa part de galette  le petit- objet  de porcelaine qu’il y a mis  , Il connait et fournit même les couronnes  d’or . La fève  par contre il  ne sait pas que ça pousse  dans les champs à deux pas d’ici.Il fait des pains noirs de tradition mais ne sait pas  que l’épiphanie ,c’est Dimanche prochain ,que dans la crèche  on  installe sur la paille les rois mages , ces personnages  sympathiques et colorés aux noms étranges  qui ,à dos de chameau, ont traversé des déserts en suivant leur étoile jusqu’à Bethléem, y apportant l’or, l’encens et la myrrhe.

    Après tout, peu importe, pourvu que son pain soit bon,je parle du pain blanc qu'il fait aussi ,ce pain blanc après lequel on a tant aspiré durant la guerre en mangeant notre pain noir.

    Avec ses galettes ce "faux traditionnel"  fait mieux que Saint Rémy et  les archevêques de Reims  qui se sont succèdes jusqu’à la révolution, il sacrera roi  et reine des centaines de clients. Le client est roi, c’est connu même après deux siècles de République.

    Voila ! N’avalez pas la fève ! Elle n’a pas cuit avec la galette et  la porcelaine est indigeste. Bonne fête de l’Épiphanie   et encore bonne année.

     

    Pub : Au cœur de l’hiver, je vous emmène en forêt, en charentaise, bien au chaud  , calé  au  fond de votre fauteuil .Il vous suffit de commander le livre d’un ramasseur de champignon. : « Nouvelles forestières » de Louis Fernand Olbec ,éditeur.Persée. à commander  dans toute librairie ou amazone.Tituli m'a édité  d'autres recueils de nouvelles.:Les trois fléches, le tour du carré, opale pactole. Toujours de Louis Fernand  olbec.Lisez les  avant que   d'autres nouvelles arrivent. F.B.