Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humour

  • faire part mortuaire

     

    Faire part                           +

    Je vous informe  que j’ai quitté cette terre (4)

    Pardonnez-moi de ne pouvoir sans rire vous écrire les phrases rituelles :

    Elle est  morte  « en bonne  chrétienne  » (1), voir même  en odeur de sainteté (2) ou  en bonne  servante de Dieu, elle a été  jusqu’au bout fidèle à sa vocation de contemplative  de Dieu , luttant  avec  un courage admirable  contre le mal qui devait l’emporter….etc.

     «  Je pars comme j’ai vécu, les mains vides ».

    Comme cette moniale, dans un entrepôt  derrière  un stock d’ailes  usagers d’anges et d’archanges, je trouve un ordinateur au paradis et  je vous envoie   moi aussi  mon faire part  de décès

                                                   +    

     

    Faire part  de décès de François ,octogénaire bien vivant.

    « Je vous informe que j’ai quitté cette terre. Je suis parti les mains vides. Je n’ai rien emporté, même par distraction. Je  vous laisse   une caisse de vin vieux pour boire à ma santé.(2bis)                              

    Si  j’ai fait quelque bien  sur terre, j’en ai été  déjà  largement récompensé.(3) Je ne peux  donc m’en prévaloir ,pas plus que «  le pinceau ne peut s’enorgueillir des touches de lumière qu’il  dépose sur la toile » (4). Simple pinceau dans la main de Dieu  ,sœur Aimée du Christ  a fait surgir  dans la lumière  le chef d’œuvre  d’une vie   cachée  au cœur  d’une ville éclairée  par  les fresques  de Giotto. Simple  stylo  dans la main du Christ, j’écris dans mes vieux jours  de simples notes  sur mon blog.  <Excusez-moi du peu > !

    Avec  Le normand, je t’invite  à entrer dans la danse  et chanter  avec moi la ballade des gens heureux(5) Sans titre, sans diplôme et sans grade,    «  Je  dis  tu à Dieu » , je tutoie aussi   les anges et  même les archanges.C’est la grande famille  des enfants de Dieu, tous frères autour de Jésus , le premier né d'une multitude de frères ,affirmait Paul aux romains ( Ro 8/29).

    Oh toi, plus moi, plus tous ceux qui le veulent,

    Plus lui, plus elle, plus tous ceux qui sont seuls,

    Allez venez et entrez dans la danse,

    Allez venez c’est notre jour de chance

    (1)  Cette expression  vient de  mon oncle Bernard  blessé  d’une balle dans l’œil, en 1940 dans le Hainaut. A demi mort dans un fossé, il  trouve la force après confession  de dire  à  son ami prêtre , blessé  lui aussi : « tu diras à ma mère que je suis mort en bon chrétien ». Finalement, il s’en est sorti et  cette manière claudélienne de rassurer sa mère est devenue légendaire.

    (2)La sainteté a-t-elle une odeur ? (rose ? violette ?) Elle se sent  plus qu’elle ne sent, elle s’appréhende, avant d’édifier, me semble t’il.

    (2bis)C’est du bon, c’est un vin de longue garde. Il a plus de vingt  ans car j’ai trompé souvent  la mort  et reporté plusieurs fois mon départ .Si  par mégarde, il y avait une bouteille bouchonnée, envoyez  le bouchon à St Pierre  qui me le transmettra  .Il vous dédommagera  d’un bon sourire quand votre tour viendra de venir me rejoindre..

    (3) Matt ch19/29 : « Quiconque aura laissé maisons, frères, sœurs, père, mère, enfants ou champs, à cause de mon nom, recevra  le centuple  et en partage la vie éternelle. »

    (4) Trouvé  sur le Faire part de décès  que  sœur marie-Aimée du Christ  clarisse au monastère sainte Colette d’Assise a écrit  « du paradis », sans aucun doute.  .Je le retrouve  par hasard  dans mes classeurs  suite à mon séjour  avec mon ami Paul  métallo capucin dans  ce monastère Sainte Colette, il y a deux étés déja.