Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

humour

  • Peut on rire de tout ?

     

    On demande à une vieille dame:

    «À votre âge , si vous aviez le choix entre le Parkinson et l'Alzheimer, que choisiriez-vous?»
    > > Très futée, celle-ci répondit:

      «Définitivement le Parkinson. J'aime mieux renverser la moitié de mon vin que d'oublier où j'ai mis la bouteille...!»

     Oui ! On peut rire de tout ,même des  infirmités de nos semblables  "à condition qu'en même temps ,comme cette vielle dame ,on rit aussi de soi même et des siens. Rire de soi est un gage de sécurité pour l'autre"(1)

    "De certains sujets , on dit qu'il ne faut pas en rire . En fait cet interdit est   inutile  car ces sujets bien souvent  ne sont pas drôles ."(1)

    La bible se moque des idoles qui "ont des pieds et ne marchent pas, un nez et ne sentent pas,des yeux et ne voient pas " .Va t-elle s'excuser auprès  de ceux qui les vénèrent ? Cesser de se moquer parce que cela leur fait de la peine ? Supprimer le psaume  115 pour ne pas chagriner les idolâtres ?  Daniel Sibony imagine  un dialogue de sourd  entre fidèle et rieur que je vous mets en note ci dessous (2). Kant disait  que trois choses atténuent les difficultés de la vie  :" l'espoir, le soleil et le rire". Y a t il assez d'espoir, et de rire  ? Quand le soleil    se cache , cela ne me fait pas rire mais ne me désespère pas. La pluie fait pleurer mon saule ,pas  moi, car  il me reste  l'humour et le rire .

     

    (1) Daniel Sibony  le sens du rire.Odile Jacob.(J'ai vérifié que cette histoire  tragique qui me vient d'amis de Roubaix ,fait rire)

    (2)Dans ce dialogue, chacun est pour la liberté d'expression mais cherche à limiter celle de l'autre :

    Le fidèle :Vous êtes libre,soit,mais si votre liberté fait de la peine à tant de gens, vous devez y renoncer.

    le rieur : Vous nous demandez de respecter votre idole comme si nous étions ses fidèles;comme si nous partagions votre culte.

    le fidèle : Pourquoi pas ?

    le rieur :; pourquoi le ferions nous ?

    le fidèle :parce que  la nôtre n'est pas une idole,c'est la Vérité même.Si vous en riez c'est une insulte à la vérité.

    Le rieur : La vérité, libre à vous de croire que vous êtes ses agents plus que d'autres,mais ils sont libres de ne pas  suivre.La  vérité est à tout le monde,chacun en parle comme il peut,comme il veut.

    le fidèle : vos blagues sont des insultes à Dieu.

    le rieur : Si Dieu vous a missionnés ,c'est que c'est le vôtre; adorez le . Pour nous... ,on peut en parler librement. Quand aux blagues ,elles sont faites pour rire,pas pour dire la Vérité.Vous dénoncez la violence et voulez l'imposer.

    le fidèle: Nous ne sommes pas des violents.

    le rieur : Vous le devenez des qu'on ne voit pas votre idéal avec vos yeux.Si votre loi empêche d'en rire, qu'elle s'exerce sur vous, dans votre espace.Si elle prévaut ailleurs,c'est que  vous voulez faire la loi aux autres.

    le fidèle : Nous ne pourrons contrôler nos fidèles indignés...attendez vous à des attaques.

    le rieur: Et l'on se soumettrait par peur ? Le rire étant fait pour casser de  telles peurs, il risque d'augmenter...

    Conclusion  : Dialogue de sourds.On recherche des fidèles  futés et des rieurs  drôles qui font  rire  même si  parfois cela fait  grincer  des dents.Les agélates sont priés  de passer leur chemin ( agélates : de a privatif et gélatos le rire ,ceux qui ne savent pas rire."ceux qui prennent pour hérésies de joyeuses folatries" écrivait Rabelais  dans son prologue au quart livre )

     

    Nouvelles forestiéres, c'est le tître de mon dernier livre édité par PERSEE.Mon nom d'auteur  est Louis Fernand Olbec. A commander chez votre libraire et lire  quand il pleut, bien calé dans votre fauteuil durant l'automne et en hiver.

     

     



    > >