Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vie spirituelle

  • dignité

    Dignité

    « Au nom du respect de leur dignité , certains militent en faveur de la légalisation  de  l’euthanasie  tandis que d’autres  au nom de la même valeur s’y opposent. »

    Eric Fiat (1) s’emploie  à clarifier les choses en philosophant. Très sommairement et de mémoire suite à une conférence à Dunkerque, je  vous transmet  quelques  éclaircissements :

    -Pour  les  juifs : .L’homme  fut créé à l’image de Dieu  .Il tire sa dignité  de  son  origine.(2)  

    -En chrétienté : Sans  renier la genèse,  c’est au nom de la Charité  que s’inscrit la dignité  pour les souffrants.(3)

    -Pour la noblesse, la dignité s’appelle l’honneur.

    -Pour la bourgeoisie, la dignité est dans la tenue.

    - Pour   le monde du travail : la dignité  s’acquiert  dans la lutte  contre l’exploitation, l’esclavage, la misère.

    (1) philosophe ,directeur adjoint  du labo de recherche  LIPHA  Paris Est.

    (2)Genèse ch1/27 : « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il le créa. »

    3) Matthieu ch 25 . « Ce que vous ferez aux plus petits , c’est à moi que vous le ferez ».

     

     

    Paul Claudel  ,conversation dans le Loir et Cher :

    Palmyre  annonce une bonne nouvelles  aux amis  Furius,Flaminius, Acer,Civilisn et Florence : « Il suffit de fermes les yeux  pour trouver dans la nuit  notre trésor ,pour rendre tous ses droits  à cet amour  auquel nous ne pouvons  dérober  la jonction en nous de la veine et de l’artère.

    « Aucun de nos frères, quand il le voudrait, n’est capable de nous faire défaut, et dans le plus froid avare, au centre  de la prostituée et du plus sale ivrogne, il y a une âme immortelle  qui est  saintement  occupée à respirer et qui, exclue du jour, pratique  l’adoration nocturne. Je les entends qui parlent  quand nous parlons et qui pleurent  quand je me mets à genoux. J’accepte tout ! Je les prends toutes, je les comprends toutes, il n’y en pas une seule  dont je n’aie besoin  et dont je  sois capable de me passer ! Il y a beaucoup d’étoiles  au ciel et leur nombre dépasse  tout pouvoir que  je l’épuise, et cependant  il n’y en a pas une seule  qui  ne me soit nécessaire pour  louer Dieu. Il y a beaucoup de vivants , et c’est à peine si nous  en voyons   briller quelques uns  tandis que les autres  s’agitent dans le chaos et dans les tourbillons d’une sombre vase , il y a beaucoup d’âmes , mais il n’y en a pas une seule  avec qui je ne sois en communion par ce point sacré  en elle qui dit   Pater noster.