Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vie spirituelle - Page 4

  • masque

    Depuis peu ré -abonné à télérama, je lis au N° 3671,sous la plume,de Luc Le Chatelier, une réflexion sur le port du masque.

    En Chine et au Japon le collectif prime. L'individu s'efface par "politesse"....porter un masque ne pose pas de problème. Au contraire , :.Visant à protéger les autres des symptômes qu'on aurait détecté sur soi il devient un signe de solidarité collective lors des épidémies. . En France , hors carnaval, le masque fait peur ,car qui se cache  derrière ce morceau de tissu ? Si le dé confinement continue si l'épidémie se prolonge, le masque fera de moins en moins peur , se mettra à la mode ,deviendra comme en Asie signe de solidarité collective en attendant la fin de la pandémie. Reste que son port n'est pas bien agréable et fait s'évanouir les sourires . Peux t on sourire avec les seuls yeux ? Le toucher étant proscrit, reste le parfum des fleurs  que l'on peut offrir en ce mois de Mai , manière élégante de sourire avec  les lèvres  masquées  et les mains chargées.