Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société

  • avant guerre

    Avant guerre 

    Oui ! Cest un peu cher, mais c'est du solide, c'est d'avant guerre .Toute ma jeunese, de 12 à 25 ans, au temps de mon adolescence ,j'ai entendu vanter les mérites et les qualités des objets d'avant guerre. Même obsolètes , ils gardaient aux yeux de tous les nostalgiques des qualités que ne réussissaient pas à détrôner les nouveautés d’après guerre. Méprisant les solex et les mobylettes bleues ciel qui sortaient de chez moto bécane, je roulais avec de solides  motos d'avant guerre. C'était avant l'envahissement des motos japonaises ,bien entendu.

    Ce qui est vrai des objets était vrai aussi des mœurs , tant tout avait changé .

    Olivier Pascal Mousselard dans le télérama (n°3684)nous parle de la sensation étrange ressentie en visionnant le film « Eva en Aout » de Jonas Trueba..Ce que l'on voyait là  projeté sur écran c'etait déja  le monde d' avant . D'avant le covid -19. Un monde filmé hier à peine , un monde ou l'on s'embrasse quand on se réunit et même quand on se quitte. On regarde ces films comme des choses d'avant  la "guerre"contre le covid  avec une certaine nostalgie, avec tristesse méme      « comme les affiches aux couleurs passées qui annoncent des festivités et des spectacles qui n'ont pas eut lieu ». On finirait par se dire comme en 45 , en oubliant  et masquant les misères  d'un siècle terrible, "on avait sacrément de la chance avant. »