22/11/2014

Sunday Assembly

Sunday assembly,

 

C'est  Une première en France : Une messe sans Dieu. Pourquoi pas !  Une messe pour « célébrer la vie, vivre mieux, s’émerveiller plus » déclare Jones Sanderson,  un des  fondateurs de ces cérémonies laïques à Londres. Il y avait  déjà des baptêmes républicains, des mariages devant Marianne, des crémations  civiles ,faudra t il  inventer  pour les  jeunes une « confirmation » de leur citoyenneté  ?  la boucle serait bouclé !. Voila une sécularisation  radicale qui envoie Dieu et  toute  religion  dans les oubliettes.

"On pensait que  les critiques viendraient des religieux" ,dit jones ."Mais non, ce sont les athées qui nous ont attaqués. Ma façon  de ne pas croire en Dieu  n’est selon eux pas la bonne, ajoute t’ il en plaisantant."

Comme la critique ne vient pas des religieux,  puis je  me permettre de donner à Jones  quelques conseils  de vieux  professionnel ,  meneur  d' assemblée :

-Ne pas faire  l’office trop tôt  car les gens dorment  le Dimanche matin, ni trop tard  car  il faut les libérer pour l’apéro. Ne pas  prêcher trop longtemps   : Jamais plus de 10 minutes. Ne pas chanter  trop bien au micro, sinon les gens ne chantent  plus et se contentent d’écouter. Éviter les orgues bavards qui s’imposent  bruyamment ,promouvoir  une musique qui accompagne  le chant ,la méditation et même le silence.Les salles  d'assemblée et les églises   sont comme les bouteilles .Elles se remplissent par le fond .Mettre un tapis, chauffer et éclairer  le  devant pour inciter  le public  à avancer , disposer de paravents  mobiles  pour adapter la salle  au nombre de participants .Condamner   le fond  si nécessaire en prétextant  la protection contre les courants d'air , ne mettre  que le nombre de bancs  ou de chaises utiles .Ne jamais pleurer  sur l’absence de certains ,ou le petit nombre, mais se réjouir avec ceux qui sont là. L’impatience, les  aigres propos et encore moins la colère ne conviennent au prédicateur.« Quand la colère emplit ton cœur, ne laisse pas ta langue aboyer » conseille  Le Talmud .

Voila mister Jones ! Célébrer la vie et s’émerveiller, voila un  beau projet qui ne peut  qu’enchanter ceux qui croient en l’homme.et même ,morbleu ,  ceux qui croient en Dieu .Stéphanie  affirme que  l’humanité  célébrée  dans ces assemblées du Dimanche sont complémentaires avec  sa foi (1), alors  Bonne chance  aux Sunday assembly malgré les réticences des  vrais athées  qui craignent peut être qu’en  s’émerveillant  devant  les belles choses de la vie , on en vienne  à  s’ouvrir  aux valeurs spirituellesmesse sans dieu,s'émerveiller,célébrer la vie

 '(1)cité par Marine Haag   Le monde du 30 Septembre.