25/10/2014

Jérémiades

 

 

Jérémiades

« Tous petits et grands sont âpres au gain ;ils   ont bien vite fait de  remédier au désastre de mon peuple  en disant : « tout va bien, tout va bien !» alors que rien ne va ! » Jérémie ch8/10 et 11.

Un sport national : la lamentation, une jérémiade .   « Un masochisme national » : Jean Claude Guillebaud  titre  ainsi son bloc- note  de la Vie (3601)  Quand elle vient d’en haut, en couverture  de   « sermonneuses  magasines » avec    des descriptions « apocalyptiques » ,« La lamentation sert à  persuader les français  qu’ils vivent au dessus de leurs  moyens et qu’ils devront  se serrer un peu plus la ceinture . Aux 3/4, c’est de l’idéologie pure et simple ». « A  y regarder de prés,  les modèles  concurrents ( Allemagne, Angleterre, Hollande) qu’on nous adjure  d’imiter ne valent guère mieux » .

Le pape François ne  gémit pas , il interpelle .Il remet en cause  un groupe industriel allemand  qui envisage  de dégraisser  les  effectifs aux aciéries de  Terni :"Que ne prévale pas la logique du profit,mais celle de la solidarité et de la justice"." Au centre  de toute question y compris  dans le domaine du travail ,il faut toujours mettre la personne et sa dignité ".

Cause toujours ,tu m'intéresse ! semblent  répondre    les tenants du pouvoir économique  avant d'entonner  ce gloria de la messe des  anges  dorés composé par Gobineau  : "Gloire à Dieu qui a voulu pour des raisons que nous ne connaissons pas ,que la méchanceté et la bêtise conduisent l'univers".

 Au numéro précédent de la vie (n° 3600), Jean Claude Guillebaud , toujours lui, nous invitait  à tenir tête au chagrin  en apprenant  que les entreprises françaises  bénéficiaires d'un crédit d’impôt de 7 milliards pour investir ,avaient augmenté la part des profits versés aux  actionnaires  de 30,3 % cette année ,pour 3,9 % en Allemagne et 9,7¨au royaume  "encore" uni, deux pays dirigés par la droite . "J'ai du mal à comprendre, conclut  Guillebaud, qu'on ne proteste pas davantage" .

"Il n'y a plus de prophètes  parmi nous , et nul ne sait jusque à quand ?" se lamentait le psalmiste .  ( psaume 74) .Et  si ce prophète attendu  avait pris place sur  le trône de Pierre ?   les puissants lui feront ils  le même sort qu'à Jérémie ? Le feront ils  taire en le  jetant dans un cul de basse fosse ? Livre de Jérémie ch.17/18.

Eh bien , le François  en sortirait grandi ,sa soutane blanche  tachée de boue noire ou rouge  deviendrait   toge d'avocat    ou  parure royale. ECCE HOMO !   Si vous faites taire cet homme, "les pierres  du Latran crieront".

Cette semaine ,Tituli  fait le nécessaire pour que mon dernier livre soit référencé avec Electre auprès des libraires.Vous ne devriez pas avoir de difficultés à le commander.

Son titre  :" Les trois fléchés", édition  : Tituli, Auteur : Louis Fernand Olbec.