Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La face claire de la nuit

  • l'éléphant de la mémoire

    république,liberté,bastille,fraternité,gavroche,lesmisérables,l'éléphant,la mémoire 

    Une mémoire d’éléphant ou l’éléphant de la mémoire

    Pour commémorer le bicentenaire de la Révolution le conseil général du Nord, en 1989, a choisi comme symbole , l’éléphant de la mémoire , clin d’œil à l’éléphant installé place de la bastille après la révolution et rappel de gavroche imaginé par Hugo . En effet, après avoir squatté l’éléphant Gavroche y accueille deux pauvres gosses affamés et gelés sous la pluie en ce printemps 1832.Dans « les misérables », Victor Hugo fait vibrer  les entrailles de l’animal 40 ans après  la prise de la bastille . Elles réchauffent les deux pauvres mômes et leur permettent de s’endormir sous des couvertures que Gavroche a volé aux animaux féroces du jardin des plantes (1).
    La mémoire n’est pas dans le cerveau du pachyderme mais dans son ventre grâce à une petite salle de projection qui en vidéo rappelle la révolution et met en scène Gavroche . Des milliers de visiteurs dans les villes importantes du département ( 900000) vont ainsi faire mémoire des événements fondateurs de la République .
    Par la suite, voici notre éléphant- souvenir vidé de sa mémoire audio et relégué sur le site minier d’Arenberg . (2)En attendant de rejoindre ses congénères au zoo de Maubeuge à la fin du mois de mars 2016.
    Est ce  une bonne idée que de le renvoyer prés des autres animaux  au  zoo de Maubeuge ?

    Pas si sûr  que cela ! ça dépend pour qui !

    En effet ,si sa mémoire d’éléphant lui revient en passant le pont sur la Scarpe , que se passera t il ? ?
    -S’ il se rappelle soudain la prise de la Bastille ? S’il lui prend une envie irrésistible de « liberté » ? Si avec ses 13 mètres de haut ,il démonte les clôtures du zoo, libère lions et tigres ,girafes et zèbres après leur avoir appris le « Ah, ca ira ! Ca ira, Ca ira, les aristocrates à la lanterne » ?
    -S’il se souvient avoir été squatté par des enfants gelés ,amis de gavroche (3)et faisait , au nom de la fraternité, une place dans ses entrailles aux centaines d’enfants qui dorment dehors dans les campements bidons- ville à Grande Synthe , Calais et les campagnes flamandes , belges et françaises ?

    -S’il piétinait , au nom de l’égalité et du respect de la planète , les privilèges des nantis , leurs grosses voitures polluantes et les tourelles de leurs châteaux et aussi, en passant , quelques spécimens devenus rares , il est vrai , de ses cousins   éléphants du PS ?

    Autrement dit s’ il devenait vraiment l’éléphant d’ une mémoire républicaine et réservait quelque coups de pattes et de trompes à ceux qui en ont oublié les principes affichés .; ça ferait mal mais aussi ça redresserait quelques torts , bousculerait bien des bastilles et renverserait bien des magasins de porcelaine .
    C'est une bonne idée quand même dit Pierre Dhénin "ancien cornac" à condition de  faire parler l'éléphant  et d’écouter ce qu’il a dans le ventre : D'y remettre une vidéo  qui  évoque le souvenir de la prise de la bastille avec son rêve de liberté   , le souvenir de gavroche qui nous réconcilie avec la jeunesse des quartiers , parle de fraternité chez les                     « misérables »et  d'une grande noblesse  égalitaire  dans la gouaille de Gavroche .

     

     

    (1) « C’est encore du jardin des plantes, j’ai pris cela aux singes,…montrant la natte …ca ! c’était à la girafe… Les bêtes avaient tout cela, je le leur ai pris .Ca ne les a pas fâchées. Je leur ai dit : c’est pour l’éléphant. Les misérables , tome second .Même en carton, serait il encore le roi de la jungle ?
    (2) voir article de Sébastien Leroy , voix du Nord Dimanche 24 Janvier 2016 : « Bonne idée ,dit Pierre Dhénin ,à condition d’en faire autre chose qu’un totem .Cet éléphant n’a de sens que parce qu’il a dans le ventre …il a encore des choses à dire » . Quoi ? C’est à Maubeuge de le décider !
    (3) "C’est dehors que c’est noir. Dehors il pleut, ici il ne pleut pas, dehors il fait froid, ici il n’y a pas une miette de vent ;……Gavroche borda la couverture du plus petit comme eut fait une mère et exhaussa la natte sous sa tête avec de vieux chiffons …puis il se tourna vers l’aîné. « Hein, on est joli bien ici ! » - « Ah oui ! répondit l’ainé en regardant gavroche avec une expression d’ange sauvé ».Les misérables de Hugo tome second .

    Soulevez le voilage   vous verrez l'éléphant de la République   . république,liberté,bastille,fraternité,gavroche,lesmisérables,l'éléphant,la mémoire