16/04/2014

tourner en rond

rond point.jpgTourner en rond

 

 

Il est des  cheminements  de  vie  qui ressemblent à un contournement de ville  avec un rond point  tous les 100 mètres. Ces gens là tournent en rond à chaque rond point  en  contournant  la ville  et s’ils  se  trompent à la sortie du denier rond point ,ils  recommencent  et  contournent  de nouveau la ville. Ils n’en finissent pas de tourner . Pire encore, il y a  ceux qui roulent mais n’avancent pas  comme  les figurants de certaines revues  qui marchent en restant sur place. Ils  provoquent des bouchons, ralentissent le trafic. . 

« Parmi ceux qui se trompent  de route, dit notre pape, le groupe le plus dangereux sont ceux qui marchent et n’avancent pas, ceux qui font le tour de  la vie  mais ne font jamais un pas en avant. Ce sont des  errants : ils tournent  comme si la vie était un  tourisme «  existentiel »(1). 

« Se tromper de route,  ajoute le pape François , voila tout ,ça arrive à tout le monde. Le problème, c’est de ne pas faire demi-tour  quand on s’aperçoit que l’on s’est trompé. »

Il nous arrive à tous  de ne pas trouver  la bonne sortie du rond point et de refaire un tour  en scrutant les panneaux  pour la trouver. Certains    seraient ils   prisonniers du giratoire comme le raconte Fernand Reynault ? ils   tourneraient  donc  éternellement ? Auraient-ils perdus  la boussole de l’espérance ? La vie pour eux  serait  elle devenue  cyclique ?  Éternel recommencement ? . 

«  Quoi de neuf ? » :-« Toujours pareil !» , « Rien de nouveau sous le soleil ! »,  « C’est toujours la même chose ! » :   Voila comment parlent  tristement les hommes  à la danse  immobile, ceux qui tournent en rond et ne marchent pas.

Pour en sortir, il nous faut prendre au sérieux  la promesse du Royaume. « Avancer  car la foi met en route vers les promesses de Dieu ».

Le carême  dit  le pape  est un bon temps  pour se demander s’il on est en chemin ou  si l’on est immobile, ou encore  si l’on s’est trompé de route . Il  est encore temps de bouger, faire demi tour  , avancer. Homélie du 31 Mars à Ste Marthe au Vatican  .

Le pape François invite ensuite  les fidèles rassemblés  en cette messe de semaine    à reprendre la route vers les promesses et à réactiver   en eux la  deuxième vertu,  la petite fille espérance. (2)

J'ouvre aujourd'hui le livre de mon évêque  Laurent Ulrich, "L'Espérance ne déçoit pas"(il vient de sortir chez Bayard). Il évoque  Maurice Blondel et sa philosophie de l'Action qui l'a marqué dans sa jeunesse.(3)L'action humaine  est celle où l'homme peut expérimenter  que son centre d'énergie ne se trouve pas seulement en lui même ....l'action ouvre le futur..."L'idéal d'aujourd'hui  peut être le réel de demain".Le livre du Pére Ulrich s’achève par une affirmation qui s'adresse  semble t il  aux  hommes à la danse  immobile dont nous parle le pape François: "La création(le monde en devenir) nous est confiée ,elle n'est pas achevée".

L' homélie de Pâques  paraitra Lundi 21 Avril

 

 

(1) C’est quoi un tourisme existentiel ? Le pape François le sait il ? Ce mot lui a t il échappé ? Pouvez-vous m’éclairer ? Y a t il   un tourisme non existentiel ?

(2) « L’espérance ,c'est cette petite fille de rien du tout , elle seule, portant les autres traversera  les mondes révolus

La petite espérance s'avance entre ses deux grandes sœurs (la foi et la charité) et on ne prend seulement pas garde à elle.

Sur le chemin du salut, sur le chemin charnel, sur le chemin raboteux du salut, sur la route interminable, sur la route entre ses deux sœurs la petite espérance S'avance. »

 Charles Péguy. Le porche de le deuxième vertu.

(3)"L'action humaine accomplie chaque jour ,appelle en permanence l'homme vers l'avant "sans jamais s'enfermer dans le tombeau d'un passé mort  "L’espérance ne déçoit pas" de Laurent Ulrich , évêque de Lille chez  Bayard.