Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La face claire de la nuit - Page 3

  • François parmi les loups

    François parmi les loups

     

     

     

    Du livre de Marco Politi , lu  cet été ,j’ai retenu l’angoisse de François  quand il s’interroge sur la manière dont sont formés  les jeunes religieux et les futurs prêtres. « Nous devons former les cœurs »… « Si nous visons une formation  uniquement fondée sur  les doctrines et les règles, nous formerons de petits monstres .Ça me donne vraiment la chair de poule. »…« Les gens d’aujourd’hui  ont besoin  certainement de paroles, mais ils ont besoin surtout  que nous témoignons  la miséricorde, la tendresse du Seigneur  qui réchauffe le cœur, qui réveille l’espérance …N’ayons pas le cœur dur. »(2)

    Il faut   aussi  dit François  apprendre aux futurs religieux et prêtres à « marcher avec  ceux qui ne croient pas en Dieu.(1),se confronter avec eux  à Jésus  dans la rudesse des choix de sa vie » et  la radicalité de l’évangile, apprécier  la qualité des incroyants  qui suivent la loi de leur conscience.(1)

    J’ai lu rapidement les chapitres  qui évoquent les difficultés  de François confrontés  aux « loups de la curie » pour  penser que Jésus a été confronté  aux mêmes inerties face au temple et  y a  même laissé sa  vie.

     J’ai apprécié avec  un certain amusement  que le film préféré de François   est le «  festin de Babette ». La convivialité  et la joie retrouvée  d’une communauté   jusque la repliée sur elle-même.  « Il n’y a pas de sainteté dans la tristesse » disait François   qui a su apprécier la conclusion  digestive du  vieux convive  citant le psaume 85/ v 11: «  « Aujourd’hui miséricorde et vérité se sont rencontrés, droiture et bonheur  se sont embrassés. ».(2)

     

    (1 lettre à Scalfari  

    (2). « François parmi les loups » de Marco Politi   éd Philippe Rey.