Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La face claire de la nuit - Page 4

  • Le jeune homme endormi

    Euthique (1 bis)

     

    Euthyque est un tout jeune homme qui, assis sur le bord de la fenêtre de la chambre haute, s’est endormi pendant le sermon de Paul, est tombé et s’est brisé le cou  sur le pavé de Troas. L’histoire s’est bien terminée (1). Elle rassure les prédicateurs bavards qui ont  en Paul un  saint modèle.. Eutyque s’est endormi pendant le sermon de Paul, d’autres plus fréquemment s’endorment pendant la prière. Ils peuvent, eux, s’abriter derrière l’exemple de Pierre, Jacques, Jean qui, par deux fois, se sont endormis durant la prière La première fois c’était sur une montagne, Jésus les avait emmené là haut pour prier et tandis qu’il priait l’aspect de son visage changea et ses vêtements devinrent d’une blancheur fulgurante. Pendant ce temps, nous dit St Luc, Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil (2) autrement dit, ils roupillaient. La deuxième fois c’est à Gethsémani, au mont des oliviers. Jésus invite  ses amis à prier, s’éloigne d’un jet de pierre et, en proie à une grande détresse, se met à prier Dieu son père qu’il éloigne le calice . Pendant ce temps  ses amis « se sont endormis de tristesse » (3). Autrement dit, ils roupillaient encore. L’ l’évangile ne fait pas l’éloge de la paresse comme le fit Qohélet un jour (4). Jésus au contraire fait souvent appel à notre vigilance. Il secoue Pierre qui n’a pas su veiller une heure avec lui (5). il nous demande de nous tenir en tenue de service et de veiller dans la nuit (6). Alors ? Qu’est ce qui est mieux ? Prier en dormant ou dormir en priant ? Le mot de la fin revient à St Paul qui nous dit « qu’éveillés ou endormis, nous sommes toujours unis à Jésus » (7). Mais aussi à tante Dédette qui invite l’orant à la confiance du petit enfant s’abandonnant dans les bras de sa maman au point de s’y endormir (8). Sans doute il y a là, chez elle,  quelque pointe d’humour pour excuser  un  certain  « engourdissement »  et même « ronflement «  durant l’office au monastère de Dax. Le Père Voillaume parlant de « la prière des pauvres gens »  à ses petits frères travailleurs évoque la fatigue qui  rend incapable de méditer  et conseille de « demander à Jésus de venir en nous prier son Père ». Comme ça, on est sûr que le travail sera bien fait ». Pour le reste, ajoute t il, « soyez des publicains dans votre prière » .Pour éviter de s’endormir comme Euthique durant le sermon, mon père  débranchait  ses appareils à entendre  et cela dés le « Mes bien chers  frères »  initial. Il se réveillait au crédo   et se rebranchait  quand les fidèles se levaient.  Une  autre méthode ; plus  musclée, insolente même  fut pratiquée  jadis  pour faire taire un  doyen bavard. C’était durant la messe  animée par les jeunes .Un petit orchestre  accompagnait les chants. Au bout de 5 minutes, c’était convenu,   la batterie   donnait de la cymbale. Le  coup de gong  sonnait efficacement   l’Amen de fin de sermon. Le doyen avalait  difficilement ses dernières phrases. Euthique aurait sans doute approuvé la méthode musclée des jeunes et interrompu  s’il avait osé , le discours de Paul   d’un coup  de harpe  ou de cithare   pour éviter de s’endormir  sur le bord de la fenêtre et tomber sur le pavé de Troas..

    (1)    Actes (20, 7-12) : « Un adolescent, du nom d’Eutyque, qui était assis sur le bord de la fenêtre, se laissa gagner par un profond sommeil, pendant que Paul discourait toujours …»… « il tomba du troisième étage … … « Quand au garçon, on l’emmena vivant  et ce fut un immense réconfort »

    (1bis) réédition.

    (2)    Luc (9, 32) : « Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ».

    (3)    Luc (22, 45) : « Se relevant de sa prière, Jésus vint à ses disciples et les trouva endormis de tristesse ». Il leur dit : « qu’avez-vous à dormir ? Levez vous et priez pour ne pas entrer en tentation ».

     (4)    Qohélet (4, 6) : « Tout effort et toute réussite est vanité et poursuite du vent…Mieux vaut une poignée de repos que deux poignées de fatigue ».

    (5)    Marc (14, 37) : « Simon, tu dors ? Tu n’as pas eu la force de veiller une heure avec moi. »

    (6)    Luc (21,  36) : « Veillez donc et priez en tout temps ».

    (7)    1ère Thessaloniciens (5, 10).

    (8)    Lettre de Dax, (Mars 2008).