Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jésus

  • je suis

     

     

    Je suis

     

    D’aucuns  prennent aujourd’hui l’identité de ceux qui souffrent. Je suis Charlie  disaient des foules de gens qui  n’étaient  pas  tous abonnés à l’hebdomadaire  mais  se reconnaissaient   dans  les  caricaturistes, martyrs  de la liberté d’expression.

    Je suis   musulman   quand des mosquées  et des carrés musulmans  sont saccagés,

    Je suis juif  quand les clients d’un  commerce casher  sont abattus,

    Je suis policier  quand ceux qui protègent les journalistes  sont assassinés

    Je suis chrétien  d’Irak et de Syrie  quand sont massacrés  ceux qui se réclament du Christ

    Je suis  rom  quand ils fédèrent toutes les exclusions

    Je suis  athée  quand ils sont pourchassés  dans  des régimes intolérants

    Je vis sur les trottoirs de Calais  avec les migrants  pourchassés et relégués.

    Je suis  la France  plurielle  et refuse tous les fondamentalismes, Je lutte  contre tous les racismes  sans concurrence des mémoires.(1)

    Jésus de Nazareth   s’est identifié     à ceux qui ont faim, soif  et froid, ceux  qui sont  malades  ou en prison, ceux qui sont persécutés pour la justice (2) .La règle d’or(3), il l’a retournée, de – il a fait un + .Il l'a rendue  positive : «  Faites aux autres ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous » : voila un appel à l’action pour une communion qui «  ne se rêve pas mais se construit »(4). Identifiez vous  aux petits qui souffrent  et travaillez  avec eux   pour  plus d’humanité, c’est ainsi que vous serez les fils  d’un Dieu père  qui fait  lever son soleil et pleuvoir sur les bons et les méchants (5). Sur les petits et même sur  les grands.

    We also have a dream .

    Renan qualifiât Jésus de “doux rêveur de Galilée” .Migrants de Calais, anarchiste ,rom, chrétien d’Irak et de Syrie, juifs, musulmans, et même policier  , avec ou sans Jésus  on a tous le droit de rêver comme lui et d’épouser ses rêves  de dignité et de respect  ,de grands rêves  pour  une humanité  réussie qu’il appelait le Royaume. .Nous serons alors Martin Luther  King , nous serons  Mandela, nous serons Arafat ,nous serons Jaurès, ou Yitzhak Rabin. .I have a dream  et il s’appelle égalité de dignité, égalité de considération, égalité de respect.

    I have a dream  et il s’appelle fraternité  dans les différences respectées et écoutées.

    I havre a dream  et il s’appelle liberté .Notre rêve  porte la paix et s’appelle  justice partout et pour tous (6)

     

     

    1) Déclaration  du bureau exécutif du MRAP  en Janvier 2015

    (2) « Ce que vous faites aux plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous le  faites  car j’ai eu faim et soif, j’étais malade  et en prison. et vous m’avez nourri et abreuvé, vous m’avez  rendu visite  .  »

    (3)  la Régle d’or : « Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu’ils vous fassent »Jésus la positive :" faites aux autres ce que vous voudriez qu'il fasse pour vous."  Tout un programme !

    (4)Titre du mot de l’évêque  dans église de Lille . Avril 2015.

    (5) Matthieu ch 25

    (6)De Serge Grossvak   juif pacifiste. Dans courrier p.o. Janvier 2015.

     

    Vient de sortir ,mon dernier né  : Le tour du carré chez Tituli  toujours sur mon nom d'auteur , Louis Fernand Olbec . Il ne s'agit pas de la quadrature du cercle  mais d'un  souvenir  d'enfance et de la promenade en famille  à la rencontre  du couchant à laquelle nous entrainait notre pére.