Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commune libre d'albannette

Rentré

 
 

   

 
 
 

Rentré  à Dunkerque depuis une quinzaine  ; je traine  encore dans ma tête  un petit air de Savoie .

 

         Voici les premiers décrets(ordonnances) de La commune libre d’Albannette ( livre d'or  de l'école page 442)

 

            Face Nord, sur le pilier Est de la chapelle, un panneau d’affichage accueille les touristes en visite dans le hameau avec 7 décrets adoptés à l’unanimité, sans vote

 

- Article premier : Il est interdit de manger des carottes crues à partir de 23heures. Tout contrevenant sera verbalisé. Qu’il ait deux ou quatre pattes (allusion aux cerfs qui dès qu’à l’automne les clôtures électriques étaient démontées, se précipitaient sur les jardins et avalaient en une nuit des tablées entières de carottes, indifférents aux bruits de casseroles que faisait Arlette pour les chasser).

 

- Article deuxième : Pour respecter le sommeil des habitants, on est prié de ne pas éternuer sur les chemins avant l’heure de l’Angélus. Ceux qui ont le rhume des foins doivent se munir d’une autorisation spéciale et d’un certificat médical attestant leur allergie.

 

- Article troisième : Il est désormais interdit aux brouettes de doubler sur les chemins. Seul le croisement est toléré en employant les précautions d’usage (clignotant et avertisseur).Quand, dans les années 80, la route a permis enfin d’acheminer les matériaux jusqu’au hameau, tout le monde s’est mis à réparer les maisons et ce fut un défilé continuel de brouettes. Il fallait donc légiférer.

 

- Article quatrième : La cloche de la chapelle ayant la capacité d’envoyer les orages sur Albanne, elle sonnera quand s’amoncelleront les nuages noirs du coté de la grande Chible. Le chapelain en titre sera bien avisé de verser dans les axes une goutte d’huile afin d’éviter tout grincement indésirable. Ne pas sonner quand un couple de rouge-queue prépare l’éclosion d’une nouvelle nichée. Appeler ce jour là les gens à la prière en criant comme font les muézin à Marrakech.

 

-Article cinquième : Albannette est fière d’être visitée mais ses habitants ne sont pas des indigènes analphabètes. Prière de leur poser des questions intelligentes (exemple : Que faites-vous des escargots que vous ramassez les lendemains de pluie ? Réponse de Céline : « Je fais des tartes avec leurs cornes ». Voila la réponse de la bergère au berger .A une question stupide réponse à l'humour  grinçant.

 

-Article sixième : Chaque année quand revient le temps des cerises et des prunes, Les blaireaux sont invités à faire leurs déjections colorées en dehors des chemins. Ils peuvent chanter mais chanter juste et varier les paroles.

 

-Article septième : Les escargots sont des gastéropodes (gastéro : l’estomac, podes : pied). Ils ont l’estomac dans le pied. Ce qui fait moins mal que le pied dans l’estomac. Les consommer avec modération et les ramasser selon son  appétit .En laisser pour les enfants qui organisent des courses sur planche inclinée et mouillée et des étables dans des caisses à fromage avec des feuilles de salades comme garde-manger.

 

P.S. Rédigé avec Bénédicte pour affichage afin que nul ne l’ignore, le 26 Août de l’an de grâce 1991

Écrire un commentaire

Optionnel