Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Supercherie

    amarres.jpg

    DSCF0537.JPG

    Supercherie

    Supercherie , vous avez dit supercherie monseigneur Vingt trois(1). Le Larousse  la définit  comme une tromperie calculée( de « chieria »  en italien).

    S’il y a tromperie en la matière, je la trouve mal calculée par le pouvoir. Est ce parce que l’Espagne, la Belgique et les Pays bas  ont légiféré  en ouvrant  « le mariage à tous » que la chose passerait en France sans difficultés ? Mauvais calcul.

    De fait, il n’y a pas tromperie  politique puisque   la proposition  était inscrite  dans le programme du candidat Hollande.

    S’il n’y a ni tromperie  ni calcul, il n’y a pas supercherie, ne vous en déplaise, monseigneur.

    Il y aurait tout au plus une erreur  « à imposer  sans débat national  dans le mariage et la famille  une vision de l’être humain sans reconnaitre la différence sexuelle » (1) S’il y a erreur, elle se doit d’être  corrigée. Faut-il pour autant renoncer à légiférer ? Non, sans doute mais   quand une chose n’est pas mûre, on attend   (Wait and see). Vous signalez  dans la même homélie   d’autres  indélicatesses de ce gouvernement  avec  le manque de concertation, dans le débat  sur  « la défense de la vie notamment vers la fin avec l’euthanasie ».Faut-il en rajouter une louche ? Y  ajouter d’autres motifs d’indignation ?

    -J’entends une vague d’indignation  au pays basque après la tradition D’Aurore Martin en Espagne.             

    -Il y a  aussiLl’exaspération des militants humanitaires  face à l’attitude de la police  envers les réfugiés  surtout à Calais mais aussi   envers les rom un peu partout en France et cela   avec   le feu apparemment  vert de notre  ministre de l’intérieur.

    -J’entends   la colére  des  licenciés économiques  quand  ils entendent  se plaindre  les  grands patrons  qui,de plus, proférent des  menaces,leur indignation quand  qu'ils lisent  les propositions du rapport Gallois qui   déroule aux entreprises  le tapis rouge  d’une  détaxation de 30 milliards .

    -La souffrance des  amis des palestiniens  quand  on déroule aussi le tapis rouge  à l’Elysée pour accueillir  le  président d’Israël.

    Finalement  André vingt trois râle  et  tout le monde râle avec lui, la droite et la gauche .Les musulmans et les juifs s’associent au concert de protestation. C’est une vielle tradition française que de rouspéter à propos de tout .Cela ne me géne pas.Par contre ce qui me gène,  dans cette  affaire  ce sont les homosexuels  eux même  qui se passeraient bien  sans doute d’un tel  tapage. Tout cela   risque tout simplement  de réveiller l’homophobie. A 90% le  pacse  est pratiqué par des hétéros qui préfèrent cela au mariage. Est-il urgent de légiférer pour autoriser « un mariage pour tous"  alors que presque tous n’en veulent plus, homos ou hétéros et le président en premier ? N’a-t-on pas l‘impérieux devoir d’attendre et d' entamer un débat  ? Ce qui me gène aussi, c’est, malgré les démentis,   l’attitude plus que réservée de l’Eglise  perçue  par les homosexuels  comme  homophobe  alors que l’Evangile  et Jésus leur tend la main. « Je ne suis pas venu pour les bien portants »(2)  a dit Jésus  à ceux qui lui reprochait   de partager le repas  des publicains. (Les publicains minoritaires avaient le sentiment  d'être  mal vus ) Jésus  ne refuserait   surement pas de s’asseoir  à une table de gay , de partager  avec eux  le pain de l’amitié même si sa réputation devait en souffrir.Les gay que je connais  témoignent  de beaucoup de délicatesse  dans leur vie quotidienne et  vivent  parfois  des solidarités  qui les honorent. Ils sont loin de vouloir « le mariage de quelques uns imposé à tous ». Ils ont besoin et ont le droit de vivre en paix, ils ont besoin d’être respectés. Ne jetons pas d’huile sur le feu  pour que les  problèmes de société   trouvent des solutions   dans un climat apaisé.

    Je terlmine en m'inspirant d'Eric Fuchs.(3)Apres avoir affirmé  que la sexualité :"clé de voûte  de l'ordre de la différence qui structurte le monde...doit être comme un appel à la lutte contre le désordre et le chaos  toujours menacants.....C'est pourquoi l'homosexualité ,qui se veut quête du même et refus de la différence est pour la tradition biblique (4) un consentement au chaos,un refus d'entrer dans le projet crétaeur de Dieu. Il affirme non moins fortemenbt que" l'evangile nous a appris que la mort n'est pas le dernier mot....A quiconque croit,hétéro ou homo ,on a tous  besoin de découvrir,par la foi,que l'amour ,dans la fragilité et la faiblesse de notre corps ,creuse en nous son lieu,comme  présence de l'autre qui nous fait vivre,parceque nous ne pouvons  que consentir à lui sans le posséder".

    J'aime sur ce point, la position de  la fédération de l'eglise protestante:"Il faut constater que Jésus dans les évangiles n'aborde pas le sujet de l'homo-sexualité.Son silence ne signifie  pas approbation.Il indique en tout cas que les questions liées à la sexualité étaient  pour lui manifestement moins centrales que celles de l'argent et du pouvoir,par exemple."..."Il ne s'agit pas de morale mais de symbole.C'est pourquoi tout en encourageant ses membres à l'accueil respectueux  des  personnes  homosexuielles...la fédération protestants  de France estime que l'actuel projet de" mariage pour tous "apporte de la confusion dans la symbolique  sociale....".(Par contre  et de plus : "La fédération protestante de France  souhaite exprimer  sa trés vive préoccupation si, au dela du "mariage pour tous",une réforme du droit de la filiation devait s'engager sans être précédée d'un vaste débat public analogue à celui qui a précédé l'adoption des lois de bioéthique par le parlement : Ceci est  une autre affaire !  à suivre!.)

    L'Osservatore Romano pour un délai supplémentaire

    ROME, samedi 10 novembre 2012 (Zenit.org) – L’Eglise n’est pas une « ennemie de la modernité », affirme Mme Scaraffia, à propos du projet de loi français sur le « mariage » entre personnes homosexuelles.

    L’Osservatore Romano en italien du 9 novembre a consacré un éditorial au Projet de loi français sur le mariage entre personnes homosexuelles, sous le titre : Le courage d’une pensée alternative.

    Sous la plume de Lucetta Scaraffia, le quotidien de la Cité du Vatican suggère un délai supplémentaire de réflexion et de débat « avant d’accomplir cette révolution anthropologique, dont les conséquences ne sont pas quantifiables ».

    Selon elle, le débat reste ouvert, parce que « l’Eglise n’est pas la seule à émettre des doutes ».

    Elle fait observer que cette « nécessité de discussion » affirmée par d’autres montre que l’Eglise n’est pas « l’ennemi de la modernité » que certains se plaisent à critiquer mais qu’elle « revêt les habits de défenseur de l’humain », et qu’elle exerce sa capacité à « mettre les personnes en garde contre les mauvais choix » de société.

    Lombardi  dit que les décisions concernant  ce" mariage pour tous", ne cesse de le surprendre.Expression  qui  à Rome se dit avec un ton  un tantinet  moqueur.Il ne fait pas référence au Lévitique,il affirme simplement  que le mariage monogame lui semble  une conquête de la civilisation, et ajoute pourquoi pas une polygamie librement consentie ou même  la polyandrie.

     


    (1) Homélie  du mardi 30 Octobree lors de la messe  parlementaire.

    (2) Matthieu Ch 8: 10 à 13

    (3)Le désir et la tendresse  d'Eric Fuch   Labor et fides

    (4)Lévitique chappitre 18.

    Les éditions Persée qui publient mon bouquin "La Riviére" me disent  qu'il faut attendre quelques jours pour   que le référencement  soit accompli partout.Vous pouvez  embéter votre libraire pour qu'il se dépéche de le mettre en vente. Je ne crois pas qu'il sera "débordé" . Ce ne sera pas  une crue de "la riviére"  comme  dans le pas de calais   ces jours ci.