Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • fondamentalisme

    intégrsme,littéralisme,créationisme,paresse intellectuelle,fondement de la foi

    beau dieu amiens.jpg

          beau Dieu d'Amiens et    Dieu de pitié, forêt de clairmarais: deux icônes du Christ,vrai et seul  fondement de toute foi chrétienne.

    « Selon la grâce qui m’a été donnée, tel un bon architecte j’ai posé les fondements. Un autre bâtit dessus. Que chacun prenne garde à la manière dont il y bâtit. De fondement en effet, nul n’en peut poser d’autre que celui qui s’y trouve à savoir Jésus Christ ».1ére aux Corinthiens ch. 3/10 et 11.

     

    Dans la société, le fondamentalisme  s’appelle  intolérance, refus des minorités, persécutions, et  dans son rejet de l’autre, il peut aller jusqu’au génocide (1).

    Dans   la lecture des textes de référence (bible, coran..) il s’appelle littéralisme

    Face aux sciences de la vie, il s’appelle créationnisme.

    Dans la théologie, il s’appelle intégrisme.

     

    Partout : «  il invite sans le dire à un suicide de la pensée. »(2)

     

    -Il faut avoir suicidé sa pensée en effet  pour se laisser manipuler,  céder au fanatisme et à l’intolérance.

    Se faire sauter avec une bombe est sans doute héroïque mais  si cela doit tuer des innocents, il faut avoir suicidé sa pensée pour  le faire.Il est des martyrs généreux mais insensés.

    -Refuser  les découvertes   des sciences de la vie  et de son évolution au nom d’une lecture littérale des premiers chapitres de la genèse  sur la création, c’est   tragiquement  suicider sa pensée. A moins que les créationnistes  n’aient  pas  grand-chose  à tuer de ce coté.

    Il ne peut y avoir de conflit entre la foi et la raison puisque   la raison  nous a été donnée  par Dieu.

    Le travail des théologiens consiste à  saisir  de l’intérieur  les réalités de la foi,  les appréhender  par leur intelligence et  nous  aider à mieux  les comprendre.

    Le travail des spécialistes de la bible  consiste  à saisir ce que les auteurs   des livres  ont exprimé de leur foi. Comment, à cette lumière, ils   ont éclairé les événements  vécus   en leur temps et notamment l événement fondateur (la mort et la ressurection de Jésus).

    . C’est un travail qui demande  de mettre en œuvre  beaucoup d’intelligence, et  bien entendu  refuser tout suicide de la pensée.(3)

    -« Tout ça c’est des conneries » ! Il est des incroyants qui refusent  les réalités de la foi au nom de la raison, ils ne suicident pas leur pensée  mais  dans leur refus de toute ouverture spirituelle, ils font preuve d’une certaine   intolérance   et d’un manque de curiosité. S’ils acceptaient  de reconnaitre le fait religieux, de s’interroger sur ce que vivent les croyants (non fondamentalistes bien entendu), ils s’apercevraient  que les croyants  ne  sont pas si cons  qu’ils le prétendent  et qu’ils auraient des choses à  apprendre à leur contact.Y aurait il aussi des athées"fondamentalistes" ? Au sens propre,non mais ils peuvent eux aussi céder  à un dogmatisme étroit  ou une sacralisation de l'histoire .

    Finalement  le fondamentalisme c'est de la paresse intellectuelle.Le courage de penser,de réflêchir,d'étudier n'est pas habituel chez les fondamentalistes qui se contentent  de la foi du charbonnier,de l'émotion vaguement spirituelle qu'un texte d'ecriture  suscite en eux,de l'appui   sur  le fondement d'une lecture littérale  apparemment infaillible parceque immuable  alors que le seul fondement nous a  rappellé st Paul, c'est  le Christ.


     

     

    (1)Les balkans . La rencontre des religions   pour la paix à Sarajevo  le mois dernier   a souligné dix ans après le début du siège de la ville  que « nulle violence ne peut être justifiée au nom de Dieu. »

    (2)Commission biblique pontificale  1994(l’interprétation de la bible dans l’Eglise .Le cerf)

    (3) Il y a aussi  un fondamentalisme populaire dans certaines eglises qui se proclament "évangéliques" avec  l'invitation à la conversion,et un" fondamentalisme spontané" chez des catholiques qui découvrent  récemment la bible avec  une certaine fraîcheur. Les uns et les autres   vont à la source boire l'eau vive de la Parole .Ils  peuvent être choqués   quand on leur montre  la rédaction parfois tardive de certains livres saints et de nombreux passages qui n'ont pas vocation à  être  historique.Ce n'est pas vraiment des fondamentalistes  mais plutôt de simples  "littéralistes".Si la bible  bue  à la source  leur donne vie , s'ils boivent ainsi la Parole  et  qu'ils y trouvent  leur compte ,on doit leur souhaiter de rencontrer des exégétes  intelligents et délicats pour  avancer  avec eux dans une vraie compréhension des textes.


    Vous pouvez enfin vous procurer dans votre librairie mon petit roman : LA RIVIERE  de Louis Fernand Olbec aux éditions PERSEE.Une  modeste nouvelle que vous pouvez  avaler en une  ou deux soirées.