Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

françois pape

  • Voeux de François

     

    L'ESPOIR RESSUSCITÉ

    Par Michel Abescat

     Imaginez  ici  une photo du pape François riant aux éclats  avant de lire  cet édito  du Télé-rama du Ier Janvier  2014.

     

    Et si l'on retenait cet éclat de rire pour ouvrir l'année qui commence ? Un pape vêtu d'une simple soutane blanche, l'œil pétillant, le regard tourné vers l'autre ? Et si l'on faisait nôtre cette image d'ouverture et d'espoir ? Croyants ou non, ils sont des millions de par le monde à être séduits par cet homme, sa simplicité, sa bienveillance, son empathie. Dans un monde asséché, dominé par la compétition, l'exclusion, l'individualisme, ces valeurs séduisent et réchauffent.

    Et l'on se prend à espérer en écoutant le pape François fustiger ceux qui consentent à la « globalisation de l'indifférence » face à la pauvreté. Ce pape qui, dans son exhortation apostolique du 26 novembre dernier, dénonçait vigoureusement le creusement exponentiel des inégalités, résultat « d'idéologies qui défendent l'autonomie absolue des marchés et la spéculation financière » et « nient le droit de contrôle des États chargés de veiller à la préservation du bien commun ».

    Certes, on ne sait pas encore quelles réformes précises engagera François, mais les signes d'un changement sont là. Et Dieu sait si les signes sont importants dans l'Église catholique. À l'inverse de ses prédécesseurs, il ne passe pas son temps à rappeler des interdits - en matière de morale sexuelle, notamment - et appelle à mieux accueillir les divorcés, les couples non mariés, les mères célibataires ou les homosexuels. Autant de marques d'ouverture, de tolérance, d'attention au sort des autres qui font souffler un peu d'air frais et que le monde à l'évidence attendait.

    En ce début d'année, au moment où la tradition veut que l'on formule des vœux, ce nouveau visage du pape constitue une bonne nouvelle."

    Êtes vous d'accord  avec ce  regard de Télé rama  du 1er Janvier ?   Moi,  Olbec , oui !  . Mais   je n'ai pas pu   vous faire cadeau de la photo.  Elle est sans doute réservée aux lecteurs de cette revue.  D'autres photos souriantes de François  sont  apparues sur  beaucoup de revues de par le monde.

     On est encore en Janvier, le dernier moment pour vous souhaiter mes vœux après ceux  du pape.Les  grands vœux d'un petit François votre serviteur après ceux du  grand François.

    *  *  *  *  *  * 

     Il est temps   de vous procurer mon dernier livre " Nouvelles forestières" aux éditions Persée. Mon nom d'auteur est  un anagramme de mon  patronyme  : Louis Fernand Olbec .

    Mon premier     petit livre        " La rivière"     n'est pas épuisé et  est encore référencé, chez le même éditeur.