Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parti pris d'espérance

Le parti pris de l’Espérance(1)

 

« Il reviendra juger les vivants et les morts », Les chrétiens croient au retour du Christ, ils l’affirment  du moins dans leur crédo chaque Dimanche. Cependant bien peu  aspirent   ce retour, bien peu prient pour  que Jésus  revienne, personne n’est pressé de le voir revenir, même ceux qui sont affrontés à la souffrance.Ils se moquent même  des témoins de Jéhovah   et autres sectes millénaristes qui annoncent  régulièrement la fin du monde. L’an 2000 n’a pas suscité de panique et encore moins de faux espoirs  comme 1000 ans avant .Il semble  que l’espérance est morte, du moins cette espérance là  qui a tant marqué  les premières générations de chrétiens, et dont témoigne les écritures.  « Je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde »Beaucoup de chrétiens vivent cette présence de Jésus  au quotidien  selon sa promesse mais ils ont oublié «  la fin du monde ». Jésus aurait dit jusqu’à la saint glin- glin ce serait  pareil. On chante encore "venez divin messie" comme  durant mon enfance  ou  « Maran hatta » , mais le cœur n’y est pas. Les chants de l’Avent, temps de l’attente parlent de la venue  de Jésus  et de son royaume  dans le cœur des hommes  .Ils évoquent   parfois le « dernier jour » mais  au 4 éme couplet , quand ce n’est pas au 7 éme ou au 9 émé  et de manière poétique : c’est l’aube, l’aurore, le jour qui se lève ,le soleil qui va luire ,l’éclat soudain du jour d’éternité ,un ciel nouveau, le royaume des sauvés, la terre promise ,le grand soleil du jour promis . Quand ils chantent  sa venue au futur  c’est sous forme interrogative « reviendra-t-il sur nos chemins ? Ou « trouvera t il quand il viendra ? Partagez vous cette constatation ?  Peut être, comme les vierges sages, êtes vous  de ceux qui  veillent  dans la nuit  le retour du Seigneur ? En ce cas, réagissez, dites moi que je me trompe, j’attends vos réflexions. Les mayas et les aztéques attendaient ,dit on,le retour d'un dieu blond  nommé Quetzalcoate. Un étudiant allemand de Dresde  découvre  en 1880  "les mystéres des mayas"et leur calendrier  échappés  aux conquistadors espagnols. Ses calculs l'aménent  à dater  le retour de Quetzalcoate et la fin du monde. Ce serrait le 22 Décembre 2012 à 0h45 . Bigre!Cinq ans apres , rien à signaler si non les menaes sur   la survie de la planéte, ce qui n'est pas rien mais qui  dépend de notre mobilisation  pour la protéger . .

(1)profession de foi de l’ACO

Voici déja 5ans que j'ai publié cette note  et rien n'est venu.Voici 2000 ans  Jèsus  a parlé de son retour  comme une bonne nouvelle  et rien ne vient  sinon sa venue quotidienne  dans le coeur des croyants  par son esprit d'amour. L'avent se termine, notre attente sera t'elle comblée à Noêl  ?  . Joyeuse fêtes!

Ceite note a déja été publiée il y a longtemps , mais bis répétita placent.

Commentaires

  • Serge 12.2

    « Notre vie est un voyage
    Dans l’hiver et dans la Nuit,
    Nous cherchons notre passage
    Dans le Ciel où rien ne luit. »
    -1793- Chansons des gardes Suisses-


    -Une Lumière pour nous aider-

    L’humain est difficile à cerner finalement. J’en conviens.
    Pour nos guerres, nos armes chimiques, biologiques,
    atomiques et leurs succédanés de ‘l’énergie civile’ de
    gravelines, ce jour, plus propre que propre, moins
    chère et en toute sécurité…
    Louis Ferdinand Céline oppose ‘Lola, ‘ et ces bons français’
    à Ferdinand :
    ‘-Lola -« Oh !Vous êtes donc tout à fait lâche, Ferdinand. »
    -Ferdinand-« Oui, tout à fait lâche, Je refuse la guerre, et tout
    ce qui a dedans…je ne la déplore pas moi….je ne me résigne
    pas moi…Seraient-ils 995 millions et moi tout seul…Lola,
    c’est moi qui ai raison… Parce que je suis le seul à savoir
    ce que je veux :
    Je ne veux plus mourir.’ »
    Moi, je le comprends.
    L’Haricot :-« Avoir conscience de nos actes, c’est toute l’
    histoire de nos engagements. Mesurer leurs conséquences
    et l’environnement dans lesquelles elles se déploient
    appartient à l’équation de notre intelligence, fut elle dénuée
    de génie.
    Se savoir vulnérable, souffrant, victime, côtoyer la mort,
    la misère est un point de vue tout à fait réaliste. Ne plus
    vouloir mourir, ou ne plus vouloir prolonger sa vie
    coexistent autour de nous. »
    Cocoth :-« Désespéré, ça existe. »
    Serge :-« Croire encore à quelque chose aussi, tenter, essayer.
    Les moyens de fin du monde sont dans nos mains.»
    Cocoth :-« Pourtant, femmes et hommes enfants valides
    continuent, espèrent, croient dans la vie. »
    Serge :-« les religions nous traduisent des recommencements,
    des réincarnations, des anciens liés au futur dans le présent.
    Une action de Dieu qui atteint notre corps et avec lui toute
    ‘l’histoire’, comme recréée… »
    Claire, dans » le parti pris de l’Espérance « .28/12/17

Les commentaires sont fermés.