Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

evangile - Page 4

  • Charade (réédition)

    bon-pasteur.jpgMon premier est un berger, mon deuxième est une ménagère,  mon troisième est un riche paysan, mon  tout :  trois  larmes  de joie aux « objets perdus ». 

    Mon premier est un berger  à la recherche d’une brebis perdue.

    Mon deuxième est une ménagère  qui balaye la maison, retrouve une pièce  perdue et invite ses voisines à faire la fête

    Mon troisième est un riche paysan  qui  voit revenir son fils qui était perdu  après qu'il ait claqué la porte.

    Le berger  met la brebis  sur ses épaules, rassemble amis et voisins et leur dit : «réjouissez vous avec moi ».Première larme de joie.

    La ménagère qui a retrouvé sa pièce assemble amis et voisins et leur dit : «  Réjouissez vous avec moi ». Deuxième larme de joie.

    Le  riche paysan fait tuer le veau gras  et dit : « Il fallait festoyer  et se réjouir  car ton frère était perdu et il est retrouvé ».Troisième larme de joie

    Une larme de joie  au coin de l’œil du berger, de la ménagère et du riche paysan, c’est une perle   qui ne s’achète pas, même à prix d’or. Une larme  de joie pour  souligner  l’émotion  du pardon, des retrouvailles, de la miséricorde .Trois larmes  de joie aux « objets perdus » et  surtout retrouvés. (1)

    J’ai vu pleurer un homme rude lisant la lettre de son fils l’invitant au baptême de Sophie, sa petite fille. Depuis plusieurs années père et fils ne se parlaient plus :  Larmes  de joie,  aux objets perdus  et à la tendresse retrouvée. Miracle  qui prend sa source dans la naissance d’un bébé nommé Sophie, force étonnante de la vie dans  sa fragilité. Il a suffit de cette larme pour rendre actuelle ma charade  « parabolique » et virtuelle. Les trois  paraboles de la miséricorde écrite par Luc en noir sur blanc (2) prennent de la couleur  en devenant actuelle  comme  dans les films qui passent  sans plus d’explication  du  grisé  de scènes  passées   à la couleur du présent. 

    Elles   prennent de la couleur avec l'élection et la réélection d'Obama aux Etats unis apres des décennies d'apartheid, avec la libération de Mendéla  en 1990 et son élection en 1994  à la présidence de l'Afrique du Sud suivi  de tout un travail de réconciliation nationale(3).Elles ont pris de la couleur avec la chute du mur à Berlin , la levée du  rideau de fer, et l'Europe de nouveau réunie. Les larmes de joie s'imposent. Comment peut on être morose dans  notre  siécle alors  que nous vivons de telles réconciliations ?Les nostalgiques du passé ont la mémoire courte. Le 20 éme siécle  est derriére nous et c'est  bien ainsi.Deux guerres mondiales, plusieurs génocides,l'extermination  programmée des juifs et des tsiganes,des guerres coloniales  partout sur la planéte, la guerre froide avec l'équilibre de la terreur  et la bombre atomique.Tout cela est derriére nous et nous pansons encore les plaies.Il nous faut encourager les pacificateurs , les hommes du pardon et de   réconciliation . Il nous faut  refuser la haine et la vengeance.'"C'est la miséricorde que je veux et non les sacrifices" rappelait  Jésus  en invitant ses disciples  de maniére insensée et choquante à aimer  leurs ennemis.(3bis)


    (1) Luc  chapitre 15 en son entier.

    (2)Pas de couleur en Luc sinon le blanc  des vêtements de Jésus à la transfiguration et  des anges  à la résurrection.

    (3)"C'est la réconciliation et le pardon que mit au premier rang de ses préoccupations Nelson Mendela, qui fût pendant 18 ans le matricule 46664 sur l'ile prison de Robben Island...La sagacité et la profondeur d'une telle vision politique sont saisissantes"..."Le pardon,écrivait Vladimir Jankélévitch... a en commun avec la folie de l'amour d'avoir pour objet celui qui ne le mérite pas."..:Chronique de Philippe Meyer ,journaliste à France-culture le 28 Juin 2013.

    (3bis) Matthieu ch 5 / 28 à 45 : "Vous avez appris qu'il a été dit oeil pour oeil, dent pour dent et moi je vous dit  de ne pas tenir tête au méchant :au contraire , quelqu'un te donne t il un soufflet sur la joue droite,tends lui encore l'autre..."

    "Vous avez appris qu'il a été dit :tu aimeras ton prochain et tu hairas ton ennemei. Eh bien moi je vous dis :Aimez vos ennemis , priez pour  vos persécuteurs;ainsi vous serez les fils de votre pére  qui est aux cieux,car il fait lever  son soleil sur les méchants et sur les bons"..