Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

souvenir

  • L'OEUF EN CHOCOLAT

     

    Cette note a vieilli de 10 ans .  La tante dédette qui raconte ses souvenirs  est parti rejoindre  son Seigneur.Reste   la tradition des œufs en chocolat pour ceux qui ont un jardin et des enfants à gâter.

     

    Les œufs en chocolat et les cloches de Pâques

     

    « Pendant  le repas  de midi, le jour même de Pâques, on entendait  sonner les cloches dans le   grand jardin  derrière la maison.( On devait rester à table, d’ailleurs c’était le dessert).  Après le dîner(1) tout le monde s’élançait dans le jardin pour ramasser les œufs   en chocolat ! Il y en avait dans tout le jardin ! C’était à celui qui en découvrait le plus ! C’était  vraiment la grande fête et la grande joie pour tous. » Cela se passait  il y a 90 ans, un siècle ! Mais c’était hier ! « C’était comme si c’était hier ; ce sont  des souvenirs d’enfance qu’on n’oublie pas ; ils marquent trop…que de souvenirs  restent conservés de  la Woestyne quand nous étions jeunes. Je reste seule  après tant d’autres qui reste marquée comme au fer rouge, tellement c’est fort ».Tante dédette(2)

    Marcel Proust  dirait  sans doute que  le souvenir  de cette moniale  a gardé toute sa force et sa fraîcheur parce qu’il a  connu longtemps  l’oubli. « Si le souvenir est resté à sa place, à sa date,  isolé dans le creux d’une vallée ou à la pointe d’un sommet, il  fait tout d’un coup respirer un air nouveau, précisément parce que c’est un air qu’on a respiré autrefois….car les vrais paradis sont ceux qu’on a perdu »(3).Vrai paradis ? Sans doute, mais moins perdu qu’enfoui  dans « le Palais de la mémoire » (3bis). Souvenirs de grandes joies qui rejoignent   les grandes joies de l’Eglise entière dans l’anamnèse de la victoire du crucifié : Alléluia ! Les œufs en chocolat  et les cloches  des pâques anciennes, en famille, rejoignent  dans son action de grâce la Pâque d’aujourd’hui, « vraie fête du ciel. »  Je ne sais si  dans le menu  de la fête de pâque au monastère  de Dax,   il y a  eu des œufs au chocolat.  Ils ont  peut être ,  comme la fameuse madeleine de Proust, ramené  à la surface  les merveilleux  souvenirs d’enfance .Le gout du chocolat  lié aux cloches revenues de Rome  fait il  partie aujourd'hui  de son « existence devenue » que Dieu ressuscitera » ? (4) « La mémoire est dans le cœur, écrivait madame de Sévigné car quand elle ne nous vient pas  de cet endroit, nous n’en avons pas plus que des lièvres » La mémoire  serait aussi  dans la bouche, chère Madame, et  pourquoi pas dans le chocolat .(5

     

    Un message de derniére minute en ce jour de Paques :

    Monsieur le Président,

    "Hier, vendredi 30 Mars 2018, une
    manifestation pacifique s'est déroulée sur le territoire
    de Gaza à la frontière avec Israel pour attirer
    l'attention sur la situation dramatique que vivent les
    Gazaouis depuis onze ans avec le blocus qu'exercent Israel
    et l'Egypte sur cette partie du monde. L'armée Israélienne
    a tiré sur la foule des manifestants entrainant la mort de
    16 personnes et occasionnant plus de 1400 blessés.
    Permettez moi de faire le parallèle avec une affaire qui
    s'est déroulé ces dernières semaines, l'affaire Skripal
    du nom de l'espion Russe qui aurait été empoisonné par la
    Russie à Londres. Notre pays, la France a expulsé 4
    diplomates Russes et a réagit vivement contre cet
    "assassinat" terme que je mets entre parenthèse, car pour
    l'instant aucune preuve n'a été avancée et une enquête
    est en cours pour déterminer l'origine de ce décès. Que
    comptez vous faire, monsieur le président au nom de la
    France en réaction à l'assassinat délibéré de 16
    Palestiniens qui manifestaient pacifiquement, sur leur terre
    par des snipers de l'armée Israélienne ?
    Cordialement

     

     

    (1) A l’époque, en province,  on dînait à midi et soupait le soir.

    (2) tante dédette , moniale de 94 ans   écrivait   une circulaire  à ses neveux , nièces ,petits neveux, petites nièces. Ils sont 150.  Ce sont les fameuses lettres de Dax.( voir en archives) La dernière à franchir la clôture du monastère   fût écrite ,il y a peu  de temps ,  à l’occasion de Pâques  2009.

    (3)Le temps retrouvé. Marcel Proust

    (3bis)Saint  Augustin, les confessions.

    (4) Joseph Moingt , «  L’homme qui venait de Dieu » cerf . «  Au sujet de la résurrection, celle de Jésus et la nôtre : Ce qui importe à la foi, ce n’est pas l’intégrité organique du corps, alors qu’il s’agit désormais de vivre en Dieu et pour Dieu ; c’est l’identité de chacun avec  l’existence historique  qu’il a vécu dans son corps. C’est cette’’ existence devenue’’  que Dieu ressuscite, en répondant à la parole de l’homme  par sa Parole éternellement vivante ». Dans cette existence  « devenue », n’y aurait il pas, entre autres,  le goût  réel  et hautement symbolique  de l’œuf de Pâque au chocolat  et  la mémoire des joies de l’enfance qu’il éveille en nous ?

    (5)N’y  a-t-il pas un chocolat  qui porte  son nom, précédé de son titre de Marquise ?