Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Science

  • avenir

    Homme as-tu un avenir sur terre. ?

     

     

    « Par leur physiologie et leur histoire évolutive, les hommes font évidemment partie du monde animal. Pourtant, leurs qualités exceptionnelles semblent les classer hors du monde naturel.

    La question méritait d'autant plus d'être posée que la tradition chrétienne attribue à l'humain une âme immortelle, refusée à tout autre être vivant.

    L'Homme est, à notre connaissance, le résultat le plus litigieux de l'Évolution. Sa population, la plus élevée du monde mammifère (7 milliards d'humains en 2012) illustre sa grande aptitude à survivre et à s'adapter aux milieux les plus différents et extrêmes. Son intelligence lui permet de déchiffrer les lois de la nature et de les utiliser pour mettre à son service noyaux, atomes et bactéries. Ses performances dépassent de loin celles des autres espèces. Sa puissance semble sans limite. Aussi sommes-nous tentés de penser que nous sommes le chef-d'œuvre de la Création. Que notre intelligence fait de nous l'espèce la plus avancée de l'Évolution. Restons méfiants : ici, nous sommes à la fois juge et partie. Nous choisissons nous-mêmes les critères qui définissent ce palmarès et nous nous plaçons allègrement à son sommet !

    Or il existe dans la nature une autre échelle qui mesure les chances de survie à long terme d'une espèce, en fonction de son intégration harmonieuse dans l'écosystème terrestre. Les tortues, par exemple, existent depuis plus de 200 millions d'années (100 fois plus) , survivant à toutes les perturbations planétaires. À cette échelle, notre place est peu enviable : aucune espèce n'a jamais eu d'interaction plus désastreuse avec son environnement naturel. Après quelques millions d'années de présence terrestre, notre avenir est aujourd'hui bien incertain. Sachons rester modestes et vigilants ! »  Hubert Reeves.

    Oui,  tu parles  d'âme immortelle , toi Hubert qui nous a quitté, où donc  vis tu ?  Y a t il un paradis des scientifiques et des visionnaires ? . La tortue marche lentement car " à quoi sert de courir" , elle arrive  à point sous sa carapace . Elle ne confond pas vitesse et précipitation , le lièvre  sera dépassé,dixit La fontaine  et les hommes ? . .